La 5G proche du coup d'envoi, la balle dans le camp des opérateurs

La phase d'enchères est officiellement terminée : Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom vont pouvoir commercialiser leurs premiers forfaits 5G d'ici quelques jours.

C'est (presque) la dernière étape avant le lancement de la 5G : le résultat définitif de la procédure d'attribution de la bande de fréquences 3,5 GHz a été officialisé hier par l'Arcep. L'Autorité s'affaire désormais à préparer les autorisations d'utilisation de fréquences qui permettront à Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile d'allumer leur réseau 5G. Et ce d'ici deux semaines environs.

A vos marques...

On connaissait déjà la quantité de fréquences obtenue par chaque opérateur à l'issue de l'enchère principale. Un 2e tour de positionnement a permis à chacun de se placer dans l'intervalle de 310 MHz que les quatre impétrants  pourront utiliser dans cette bande dédiée à la 5G :

positionnement-frequences-5GSource : Arcep

Un second round au cours duquel seul Iliad (Free Mobile) a jugé utile de remettre un peu d'argent sur la table (3 millions d'euros) pour s'assurer du positionnement de son bloc de 70 MHz. Au total, le groupe de Xavier Niel aura ainsi dépensé un peu plus de 605 millions d'euros pour obtenir ses fréquences, contre 602 millions pour Bouygues Telecom, 728 millions pour SFR, et 854 millions pour Orange.

Prêts...

Tout est donc en place, mais les opérateurs vont devoir attendre encore un peu pour pouvoir activer leur réseau 5G. Le temps, d'abord, que l'Arcep leur transmette officiellement leur autorisation d'utilisation des fréquences (AUF). Laquelle leur précisera notamment la série d'engagements contraignants qu'ils ont pris en matière de déploiement, de couverture et de performance notamment. La contrepartie à une procédure d'attribution dont l'objectif affiché était d'éviter une flambée des prix afin, précisément, de permettre au quatuor d'investir dans son nouveau réseau.

Une fois munis de leur sésame, les opérateurs seront donc autorisés à exploiter cette nouvelle bande pour la 5G. Mais il faut aussi qu'en parallèle ils obtiennent les autorisations d'implantations des nouvelles antennes émettant en 3,5 GHz. Comptez un délai de traitement d'un mois environ auprès de l'Agence nationale des fréquences (ANFR), ce qui conduit l'Arcep à envisager un lancement de la 5G aux alentours du 18 novembre... si tout va bien.

Partez ?

Car l'opposition de certaines grandes métropoles à la mise en service de la 5G sur leur territoire continue de porter une ombre au tableau. Et bien qu'en théorie, les maires n'aient pas la possibilité de refuser l'implantation d'antennes 5G sur leur commune. La seule obligation d'Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free à l'égard des municipalités est la transmission d'un dossier d'information mairie (DIM), qui relève de la formalité. Dans les cas où une autorisation de travaux est nécessaire, les édiles conservent un levier pour gagner du temps, mais obtiennent rarement gain de cause.

Face à la fronde des municipalités, l'Arcep place la balle dans le camp des opérateurs. Ils peuvent en théorie faire ce qu'ils veulent, mais l'Autorité de régulation les appelle à éviter le passage en force et à privilégier le dialogue. Cela "serait de bon aloi", estimait son président Sébastien Soriano il y a quelques jours.

Cet appel sera-t-il entendu ? Il est permis d'en douter vu les forces en présence. D'un côté, des municipalités tentées de jouer la montre jusqu'à la publication de l'étude sanitaire de l'Anses sur la 5G, attendue au printemps prochain. Et de l'autre, des opérateurs que rien n'incite à temporiser. Ils gardent en effet un œil sur le calendrier pour respecter leurs obligations de déploiement. Et un autre, bien ouvert, sur le comportement de leurs concurrents, comme nous l'expliquait récemment Olivier Mallegol, directeur réseau d'Orange Ouest :"Vous imaginez bien que si nous sommes dans une posture où nous écoutons les mairies, et que d’autres opérateurs prennent l’initiative d’ouvrir leur réseau 5G tout de suite, Il va y avoir un sujet".

 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir notre lettre d'information par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Boostez votre connexion internet

Avez-vous accès à la fibre ?

Vérifiez dès maintenant quels sont les opérateurs disponibles chez vous.

Je teste mon éligibilité