Nantes : vers un moratoire sur la 5G ?

Une alliance PS - EELV voit le jour pour le second tour des élections municipales à Nantes. Parmi ses promesses de campagne, un moratoire et un débat public sur la 5G.

Les obstacles n'en finissent pas de s'amonceler sur le chemin de la 5G. La sphère politique s'empare désormais du sujet, au point que des élus se disent prêts à en geler le déploiement. C'est le cas à Nantes, où la maire (PS) sortante Johanna Rolland, à la faveur d'une alliance avec Europe Ecologie-Les Verts, promet, en cas de réélection, un moratoire sur la 5G. Le temps d'organiser un débat "pour savoir si le déploiement de cette technologie est opportun", rapporte France Bleu.

Mauvais signal

Un nouvel épisode qui illustre si besoin était l'impossible calendrier de la 5G, tenue de prouver son innocuité - les travaux sont en cours - tout en se déployant à marche forcée. Et l'urgence d'un véritable débat national sur la question, au-delà du cénacle des initiés. Une approche adoptée par l'Arcep, mais l'Autorité de régulation des télécoms paraît pour l'heure bien seule.

En tendant la main au "mouvement" de contestation du futur réseau mobile, la maire de Nantes promet elle aussi d'ouvrir le débat. Et on ne peut que le saluer si cela permet de faire œuvre de pédagogie, et dissiper certains fantasmes, comme ceux ayant émergé lors de la crise sanitaire. Le choix du moratoire pourrait toutefois être lourd de conséquences, surtout s'il venait à faire des émules. Il envoie en effet un signal peu encourageant à un secteur des télécoms déjà en train de se déchirer sur la question. Pas sur l'aspect sanitaire, mais sur la question financière.

Des opérateurs en campagne pour un report

Bouygues Telecom, puis SFR, ont en effet pris la parole ces derniers jours pour réclamer à l'Etat un report du lancement de la 5G. Leur argument : les lourds investissements que cela implique seraient employés à meilleur escient pour achever la desserte Très haut débit du territoire en fibre et en 4G. Nul doute qu'ils seront d'autant moins enclins à engager leurs deniers sur la 5G s'ils s'avèrent que les collectivités soufflent un vent contraire. Surtout dans les plus grandes villes, premières concernées par le déploiement du futur réseau - rappelons au passage que Nantes est l'une des deux villes pilotes 5G de SFR...

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir notre lettre d'information par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Besoin d'aide ?

Notre équipe d'experts vous accueille de lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h. Service gratuit et sans engagement.

Veuillez saisir un numéro de téléphone valide.

Information collectée par DegroupTest, marque de BeMove, pour vous faire rappeler. Pour exercer vos droits, consultez notre politique de confidentialité. Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous sur Bloctel.