Zones blanches : près de 500 nouvelles zones à couvrir en 4G

Le gouvernement a publié une nouvelle fournée de zones identifiées comme mal ou non couvertes en téléphonie mobile. D'ici deux ans, les opérateurs devront y apporter la 4G.

Et 500 de plus ! 484 exactement, au terme d'un processus d'identification mené conjointement par les collectivités, les services de l'Etat et les opérateurs. Il s'agit de zones ne bénéficiant pas d'une bonne couverture mobile, voire pas de couverture du tout, et dont la liste a été officiellement publiée le 31 mai 2020. Une étape qui enclenche le compte à rebours pour les opérateurs : ils ont désormais deux ans pour y apporter une couverture en 4G, voire un an si un site est préalablement mis à disposition par les collectivités concernées.

Couverture ciblée : premiers résultats en juin

Plusieurs autres fournées ont été publiées auparavant, ce qui porte le total à près de 2 000 zones à couvrir avec la dernière livraison. Elles s'inscrivent sur l'un des axes de l'accord New Deal Mobile conclu en 2018 : celui de la couverture ciblée. Un dispositif dont les premiers fruits sont attendus fin juin 2020, puisque la liste des premiers sites concernés avait été publiée il y a deux ans. L'Arcep et le gouvernement étudieront, avec les opérateurs, le sort de ces 485 premiers sites.

Il y a quelques jours, le gouvernement indiquait que seuls 120 d'entre eux avaient été mis en service, la finalisation de nombre d'entre eux ayant été affectée par la crise sanitaire. Un contretemps que l'exécutif prendra en compte à l'heure d'infliger ou non des sanctions, mais il a déjà prévenu : seuls les retards "dûment justifiés" seront jugés recevables...

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir notre lettre d'information par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Des problèmes de débit internet ?

Testez votre vitesse de connexion internet.

Vérifiez dès maintenant quel est votre véritable débit de download.

Je lance un test de débit