Déploiement 5G : Bouygues Telecom le plus actif en janvier

Bouygues Telecom est l'opérateur ayant activé le plus de nouveaux sites 5G en janvier 2021. Toutes fréquences confondues, et aussi sur la bande reine des 3,5 GHz.

Le déploiement de nouvelles antennes mobiles pour la 4G et la 5G a ralenti en janvier 2021, comparé aux mois précédents, selon les derniers pointages de l'Agence nationale des fréquences (ANFR). Parmi les quatre opérateurs, s'est Free qui s'est montré le plus efficace sur la 4G en activant 325 nouveaux sites, devant Orange (247), Bouygues Telecom (175) et SFR (124).

Des progressions plus mesurées que lors des derniers mois de l'année 2020, mais qui rapprochent un peu plus le quatuor de leur engagement de généralisation de la 4G, inscrit dans l'accord New Deal. Rapporté au nombre de sites activés en 3G, Orange affiche ainsi plus de 98% de sites où la 4G est mise en service. Suivent Free (97%), puis Bouygues et SFR (95%).

5G : Bouygues accélère en janvier

Côté 5G, en revanche, c'est Bouygues Telecom qui surclasse ses concurrents en ajoutant, en janvier, 657 sites "techniquement opérationnels" . C'est-à-dire activés, mais pas forcément ouverts à la commercialisation : ces chiffres-là, c'est l'Arcep qui les communique. Sur les sites 5G activés mais pas forcément (encore) utilisables par le grand public, donc, Bouygues arrive en janvier largement devant Free (320), Orange (197) et SFR (28).

Sur ces quelque 650 sites où au moins une antenne 5G activée, il est vrai que Bouygues Telecom a majoritairement recouru à la bande 2100 MHz initialement dévolue à la 4G. Mais sur la bande reine de la 5G, le 3,5 GHz, c'est aussi lui qui s'est montré le plus actif en janvier avec 177 activations, devant Orange (123), Free (77) et SFR (38). 

Au global, c'est néanmoins Free qui domine au nombre d'antennes 5G "techniquement opérationnelles", avec 6 274, fort de son armée de sites 5G en 700 Mhz. S'agissant des antennes 3,5 GHz, c'était toutefois Orange qui était le plus présent au 31 janvier, avec 712 antennes, devant Free (411), Bouygues Telecom (362 et SFR (198).

5G en 3,5 GHz : Free fait feu de tout bois 

Après quelques mois de déploiement de la 5G, il est intéressant de se pencher sur les choix géographiques des opérateurs. En particulier sur la bande des 3,5 GHz, celle appelée à changer la donne en termes d'usages, avec ses débits plus conséquents et sa latence réduite notamment. Les opérateurs la destinaient également à l'ajout de capacités dans les zones urbaines, afin de soulager un réseau 4G proche de la congestion par endroits. C'est du reste aussi là qu'ils trouveront le plus gros viviers de client pour le réseau naissant....

C'est donc sans surprise que l'on voit la plupart des opérateurs déployer la 5G en 3,5 GHz en priorité dans les plus grandes métropoles : Marseille, Lyon, Nice, Strasbourg, Orléans... En tout cas celles où les municipalités se révèlent accommodantes, ce qui n'est toujours pas le cas de Paris. Ni celui de Bordeaux, d'ailleurs, où plusieurs opérateurs ont toutefois fini par lancer leur 5G, malgré l'opposition de la mairie. 

Les grandes villes d'abord, donc. Mais il y en a un qui, une fois de plus, ne fait pas comme tout le monde. Free s'était déjà fait remarquer en lançant massivement sa 5G sur la bande des 700 MHz, dont les performances ne sont pas comparables à celles du 3,5 GHz. Mais sur cette fameuse bande-cœur aussi, la marque d'Iliad se distingue. On remarque ainsi en consultant les données cartographiques publiées par l'ANFR qu'à la différence de ses concurrents, focalisés sur les grandes métropoles, Free implante des antennes 3,5 GHz sur ou près de nombreuses villes de moindre envergure : Cherbourg, Vannes, La Rochelle, Angoulême, Tarbes, Albi, Chalon-sur-Saône, Nevers, Compiègne, Vesoul...

Carte d'implantation des antennes 5G Free en 3,5 GHz vs OrangeAntennes 5G Free en 3,5 GHz (à gauche) vs Orange (à droite) au 01/02/21 (source : data.anfr.fr)

On en remarque notamment sur des zones d'activité économique, ce qui fait sens étant donné l'apport très attendu de la 5G pour les entreprises, segment que s'apprête à investir Iliad. Mais on note que la bande des 3,5 GHz est aussi "techniquement opérationnelle" chez Free sur des sites touristiques comme Agde, Vichy, La Baule, Annecy, Aix-les-Bains... Où, plus capacitaire que les bandes 4G, elle pourrait tirer son épingle du jeu pour absorber l'afflux de trafic estival. À suivre...

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous acceptez de recevoir notre lettre d'information par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.

Boostez votre connexion internet

Avez-vous accès à la fibre ?

Vérifiez dès maintenant quels sont les opérateurs disponibles chez vous.

Je teste mon éligibilité